De nos jours, gérer un restaurant ne se limite plus à offrir des plats de qualité et un bon service. Les nouvelles tendances de la restauration européenne se focalisent plus que jamais surle client, intéressé comme jamais par la gastronomie, et la technologie s’impose comme la manière la plus pratique et naturelle de mener à bien tous les processus.

Un exemple utile pour définir ce concept est le restaurant basque Azurmendi, qui a obtenu le prix de meilleur restaurant d’Europe pour l’année 2015, parce qu’il tient compte de ces facteurs, en donnant la priorité absolue à ses convives, en leur offrant une attention personnalisée, en toute simplicité, avec beaucoup de transparence et dans un bâtiment impressionnant, durable et bioclimatique à la pointe de la technologie.

Ainsi, que vous soyez sur le point d’ouvrir un restaurant ou que vous souhaitiez mettre votre établissement au goût du jour, nous vous présentons quelques tendances intéressantes qui vous inspireront certainement :

Place à l’écologique

Nous sommes de plus en plus conscients de l’impact de notre alimentation sur notre santé et de celui de nos actions sur la planète. Comme si la planète et notre corps ne formaient qu’un et que nous devions nous en occuper conjointement.

La demande en plats réalisés à partir de produits écologiques, locaux, de saison et ultra frais augmente donc. Et s’ils sont servis dans des espaces où ces concepts sont respectés, avec des installations respectueuses de l’environnement, c’est mieux.

Les consommateurs sont désormais des foodies, curieux du bien manger. Tout le monde est tenté de cuisiner comme le chef de la téléréalité en vogue, qui expérimente avec de nouveaux ingrédients, mais donne surtout une image très saine.

Le vin naturel, non corrigé, élaboré dans des vignes non traitées artificiellement et à la saveur originale est à la mode.

Il est également de plus en plus nécessaire de proposer des alternatives sans gluten, sans lactose et adaptées aux végétariens.

La relation de confiance avec la clientèle est un point très important dans la gestion d’un restaurant.

Bienvenue à la maison

Le convive est passé du statut de client à celui d’invité qu’il faut honorer. Le naturel s’impose, les étiquettes disparaissent et le plus important est d’offrir un plaisir gastronomique à qui est prêt à en profiter.

Le chef s’expose. Il cuisine sur un comptoir pour ses invités. Et même, il se rend chez eux. Grâce à des applications, il est désormais possible de réserver les services d’un chef de haute cuisine comme l’Espagnole Macarena de Castro, ou le Brittanique Marc Fosh, qui apportent leurs étoiles Michelin dans les cuisines des particuliers en quelques clics. Degré de séparation : Zéro.

Les repas haut de gamme arrivent dans la rue, proposés dans des camionnettes traditionnelles. Une version ambulante et rapide du restaurant. Et oui, ceci ne semble pas être une mode éphémère. Les food trucks, d’origine new-yorkaise, sont une option de plus en plus importante de par leur praticité.

En ce qui concerne l’atmosphère, la simplicité semble être la règle. Pour le Noma à Copenhague, classé meilleur restaurant du monde en 2014, c’est une évidence. Ce restaurant propose en effet une expérience sans nappes ni décorations, mais avec beaucoup de bois, de pierres et un éclairage doux. Alors que les techniques intéressent moins, le concept artisanal est lui très plébiscité.

Curiosité en petit format

La tendance à la variété augmente. Les clients veulent goûter plusieurs plats, différentes options et saveurs. C’est pour cela que le format tapas est en train de devenir la meilleure option, plus seulement en Espagne où il s’agit d’une tradition, mais aussi en Europe et même aux États-Unis. La raison est la suivante : la curiosité de s’aventurer à goûter de petites quantités de beaucoup de choses. De petites assiettes avec de petits bijoux sont de plus en plus appréciées.

De plus, goûter un peu ici et un peu là invite au partage.  C’est également une démarche très à la mode ces temps-ci.

Métissage culinaire

Et quelles spécialités sont préparées ? Les bases traditionnelles prédominent, agrémentées d’ingrédients venus d’ailleurs. L’Amérique latine et l’Asie s’imposent comme sources d’inspiration.

Piments, graines de sésame, algues, eau de noix de coco et curry sont des assaisonnements presque quotidiens. Même les insectes commencent à faire leur apparition dans des types de cuisines éloignées de la cuisine mexicaine où ils sont consommés depuis l’époque des Aztèques.

Un retour au caractère primitif du feu est également observé à travers la  cuisson à la braise. Une technique qui s’étend aux restaurants de haute cuisine, pour profiter de ce goût de nature.

Ce qui importe, dans tous les cas, c’est que le plat produise du désir lorsqu’il est regardé et de l’extase au palais pour devenir un authentique #foodporn.

Plats trendy : La pizza, les boulettes, la glace, le hamburger et le chou sont revisités. Augmentation de la tendance des repas Bitter ou des saveurs plus amères.

Pays trendy :

  • Espagne: Elle reste à la tête du marché européen dans une époque Post Bulli toujours en effervescence.
  • Allemagne: Deuxième pays avec le plus grand nombre d’étoiles Michelin.
  • Helsinki: Une ville actuellement très foodie. De par l’authenticité même de sa cuisine, elle suscite de la fascination avec des plats étranges venus du froid.

Gérer un restaurant qui puisse perdurer dans le temps est de plus en plus une question de bon sens et d’ouverture par rapport à ces  nouvelles tendances. Prêter attention à ce que demande le « Foodie », lui faire plaisir, le surprendre, faire attention à lui et lui proposer les produits le plus spontanément possible sont les clés principales. À ceci nous ajoutons la créativité et l’innovation, et nous obtenons la formule parfaite pour réussir, maintenant et dans un futur proche.

Parlons-en Partagez votre expérience et votre opinion avec nous en remplissant le formulaire ci-dessous. Votre avis nous intéresse.

Join over 40 000 restaurants already using TheFork- Get your TheFork account now -