En 2021, les livraisons de repas s’emballent… de façon éco-responsable.

29 mars 2021
emballages livraison restaurant

Le boom de la vente à emporter a incité les restaurateurs à intensifier leur démarche éco-responsable.

Si les emballages étaient jusqu'à présent peu concernés, ils ornent désormais les devantures des restaurants. Et mieux vaut pour eux qu’ils soient écologiques ! Explications. 

A l’occasion de la journée mondiale du recyclage qui s’est tenue le 18 mars, TheFork s’est penché sur la question des emballages écologiques. Effet de mode passager, engagement des restaurateurs en faveur de notre planète, tendance globale des consommateurs à l’éco-responsabilité ? C’est devenu un argument différenciant pour les restaurateurs et il est désormais difficile de ne pas prendre position sur ce sujet. 

Des poubelles saturées 

La crise de la Covid-19 a accéléré la vente à emporter et avec elle, la profusion d’emballages à usage unique. Le revers de la médaille se mesure dans les poubelles. Faîtes le test et commandez un repas à emporter. Il vous sera probablement livré dans un sac (en carton, s’il vous plaît). Une fois votre repas terminé, remplissez le sac de livraison de tous les contenants vidés de leur substance. Vous constaterez qu’il a exactement le même volume qu’à l’arrivée. Barquettes en plastique, en aluminium, en carton, pour les plats mais aussi pour les sauces, paires de baguette ou couverts jetables dans leur étui de protection, serviettes en papier, canettes, gobelets, bouteilles d’eau : la coupe est pleine. En 2019, 200 millions de repas ont été livrés en France, ce qui représente environ 600 millions d’emballages à usage unique d’après le ministère de la Transition écologique. Avec une progression de 20% par an et une crise sanitaire qui renforce cette tendance, il est urgent d’agir.

Prise de conscience 

Le 15 février dernier, sous l’impulsion de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, 19 signataires représentant l’écosystème de la livraison de repas se sont engagés à réduire l’impact environnemental des emballages éphémères. Ces engagements se concentrent autour de deux principaux leviers : diminuer l’utilisation de plastiques à usage unique et améliorer le réemploi des emballages. Ainsi, depuis le 1er mars dernier, il est interdit de livrer systématiquement des couverts et des sauces et à partir de 2022, l’ensemble des contenants et emballages devront être recyclables. Les fabricants ont ainsi troqué les emballages en plastique et en polystyrène pour des gammes d’emballages constituées de matières écologiques et naturelles : barquettes en bambou, en amidon de maïs ou en paille de blé, bols en pulpe de bois ou encore couverts en fibre de canne à sucre. Car être éco-responsable ce n’est pas seulement travailler des produits de saison de la tête aux pieds en circuit-court ; c’est aussi limiter au maximum ses déchets. Et à ce propos, le meilleur déchet n’est-il pas celui qu’on ne produit pas ? Si les emballages comestibles (pailles et packagings à base d’algues, couverts, tasses ou assiettes en biscuit) vous laissent perplexe, TheFork a une alternative à vous proposer.

Consigner : une consigne à généraliser !

Le système des consignes séduit un nombre croissant de restaurateurs à mesure que croît leur prise de conscience en faveur de notre planète. Certaines entreprises se sont même spécialisées dans la mise à disposition de boîtes réutilisables. Parmi elles, “Reconcil” à Paris ou “En boîte le plat” à Toulouse et à Rennes, qui proposent un service d’emballages consignés et réutilisés : livraison de contenants propres, collecte des contenants sales, lavage industriel et livraison de ces mêmes contenants nettoyés, une méthode qui séduit plus d’un restaurateur. C’est le cas d’Emilie Lacaze, gérante du restaurant Soeurs labellisé Food Index For Good et situé dans le 8ème arrondissement de Paris pour qui les emballages générés par la vente à emporter posaient un véritable problème. Depuis plus d’un an, elle utilise un système de consigne

Le système de consigne reste très simple pour le client car il n'a même pas besoin de laver la boîte, simplement de penser à la rapporter lors de son prochain passage.” Et cela passe par l’apprentissage.

Chez Soeurs, on prend le temps d’expliquer aux clients comment fonctionne ce système. Les résultats sont là : la plupart de leurs clients réguliers optent pour le choix de la consigne. Comme le souligne la gérante, “Il est plus agréable de manger leur plat dans un "vrai" contenant plutôt que dans un emballage en carton ou toute autre matière”. Cela permet également de fidéliser la clientèle qui pourra, au moment de déposer sa consigne, repartir avec un nouveau repas à déguster chez soi. Économies considérables pour le restaurateur et diminution au moins équivalente des déchets produits, fidélisation des clientsla consigne, qu’elle soit internalisée ou gérée par un prestataire externe est sans doute la solution à laquelle bon nombre de restaurants devraient adhérer.

Comme le rappelle Emilie Lacaze,

Il est temps d'agir et de faire quelque chose à notre niveau et avec nos moyens. Il n'y a rien de compliqué ni pour le restaurateur, ni pour les clients. Il faut simplement faire l'effort de se lancer. Si tout le monde s'y met, cela pourrait avoir un impact énorme.”

 

Boostez votre réouverture avec notre version PRO dès maintenant

Le logiciel est gratuit jusqu'au 31 mai 2021
Découvrez TheFork Manager

Obtenez plus de visibilité en ligne

Augmentez votre taux d'occupation

Luttez contre les no-shows

Luttez contre les no-shows